La LURA : C’est parti, nouveau calcul, nouveaux droits !


 

Suite à la réforme du début d’année 2014, le mode de calcul de la pension de retraite de base a changé pour les polypensionnés (personnes cotisants à plusieurs régimes alignés). En effet, la réforme Liquidation Unique des Régimes Alignés (LURA) est entrée en application ce 1er juillet.

 

Qui est concerné ?


  • Les personnes ayant cotisé à deux ou trois régimes alignés : le régime général des salariés (CNAV/CARSAT/CRAM), le régime des salariés agricoles (MSA salarié) et le régime des artisans, commerçants et industriels (RSI)

 

  • Il faut également être né à compter du 1er janvier 1953 et décider de liquider sa retraite à partir du 1er juillet 2017

 

D’après l’Institut de la protection sociale, 48% des nouvelles liquidations concernent les polypensionnés.

 

Qu’est ce qui change ?

 

Les polypensionnés concernés n’auront plus qu’une seule demande de retraite à effectuer et ils ne percevront plus qu’une seule pension qui cumulera les droits acquis dans les deux ou trois régimes alignés en question, ce qui simplifie grandement le processus. De manière générale, c’est la dernière caisse auquel le polypensionné est affilié qui se charge désormais de centraliser les informations et de verser cette pension.

 

Le mode de calcul a également changé et cette pension unique se fait dorénavant sur la base des 25 meilleures années tous régimes confondus, non plus au prorata par régime. Il n’est également plus possible de cumuler plus de 4 trimestres par années comme c’était le cas auparavant.

 

D’une manière générale cette réforme de la LURA marque un premier pas dans la simplification du système de retraite souhaité par le Président de la République actuel. Le changement des méthodes de calculs comporte à la fois des avantages et des inconvénients en fonction des situations personnelles. Attention cependant, seuls les régimes cités plus haut sont concernés, il faudra continuer à déposer des demandes de retraites séparées pour les autres régimes de base ainsi que les régimes complémentaires.